Cyclisme Pro

Christophe BASSONS suspendu un mois

Voilà un article du journal Le Monde datant du 21 Décembre 2012:

La Fédération française de cyclisme (FFC) a décidé de ne pas faire de cadeau à Christophe BASSONS. Même pour Noël. Celui qui a sacrifié sa carrière à la lutte contre le dopage vient d’apprendre, vendredi 21 décembre, que le conseil fédéral d’appel de la FFC venait de le suspendre un mois. Selon nos informations, la sanction devrait lui être notifiée samedi 22 décembre.
La FFC reproche à Christophe BASSONS, pourtant correspondant antidopage régional en Aquitaine depuis 2002, de ne pas s’être présenté à un contrôle, le 1er septembre, à l’arrivée des championnats de France de VTT marathon à Langon, en Bretagne. En première instance, la fédération lui avait infligé un an de suspension.

Lors de l’appel, le 11 décembre, l’avocat de Christophe BASSONS, Thibault de MONTBRIAL, avait demandé la relaxe pour son client.

“Je suis dépité, c’est une claque de plus”, déclare au Monde Christophe BASSONS qui s’était dressé contre Lance ARMSTRONG pendant le Tour de France 1999 et avait dû abandonner le cyclisme deux ans plus tard à cause de ses prises de position contre le dopage. Depuis 15 ans, on me dit bravo mais ni le ministère des sports ni l’Agence française de lutte contre le dopage n’ont bougé le petit doigt dans cette affaire.”

“La fédération a peut-être réduit la peine de un an à un mois, sur le principe, cette sanction reste totalement absurde, poursuit l’ancien coureur reconverti au VTT. Je vais faire appel devant le tribunal administratif et contre-attaquer”

Le 11 décembre, devant les six membres du conseil fédéral d’appel, parmi lesquels les anciens présidents de la FFC, Jean PITALLIER et Daniel BAAL, Christophe BASSONS avait déjà clamé son innocence en rappelant dans le détail les circonstances qui l’avaient amené à rater ce contrôle sans le savoir : “A 25 kilomètres de l’arrivée, j’étais en hypoglycémie, j’avais raté le dernier ravitaillement et n’avais plus rien à manger. Comme j’avais reconnu les 20 derniers kilomètres la veille, je me souvenais que ma voiture n’était pas garée loin. J’ai donc décidé d’abandonner. Je l’ai signalé aussitôt, ai pris ma douche en 5 minutes et j’ai pris la route vers 13 h 40-45, s’était remémoré Christophe Bassons. Deux heures plus tard, j’ai reçu un appel me demandant si je pouvais me présenter dans une demi-heure pour un contrôle, mais j’étais déjà beaucoup trop loin. La communication passait très mal et la personne au bout du fil n’a jamais dû entendre ma réponse. Je me suis arrêté sur l’autoroute, ai rappelé avec mon téléphone professionnel car mon personnel n’avait plus de batterie, mais n’ai jamais pu le joindre.”

Les instances du vélo sont vraiment surprenantes parfois !

Article précédent

Nos partenaires pour 2013

Article suivant

Sortie CVS samedi 29 décembre 2012

Sébastien

Sébastien

Webmaster et Rédacteur sur www.creusotvs.com, cycliste accompli, et créateur de site web à ses heures perdues, qui sont très rares... Sur www.sebastienlandre.com.

4 Commentaires

  1. Avatar
    Paul
    26 décembre 2012 at 15 h 10 min — Répondre

    Bien dommage pour Christophe, mais les règlements sont faits pour tous et doivent être respectés; et puis 1 mois de suspension ce n’est pas la mer à boire.

  2. Sebastien
    26 décembre 2012 at 16 h 40 min — Répondre

    C’est le principe qui est discutable… Si les 3 premiers ont été également contrôlés d’accord. Mais contrôlé un gars qui a abandonné ?!

    C’est sûr qu’un mois c’est rien, mais condamné un garçon comme Christophe BASSONS pour suspicion de dopage !

  3. Avatar
    Paul
    28 décembre 2012 at 19 h 00 min — Répondre

    Je suppose qu’il a été tiré au sort ou un truc de ce genre; et comme il n’avait pas dû signalé son abandon en ne rendant pas son dossard, ça lui ait tombé dessus.
    Mais je suis d’accord avec toi Seb, que sanctionner Christophe Bassons c’est un comble.

    • Noël
      Noël
      29 décembre 2012 at 22 h 49 min — Répondre

      Le règlement est très exigeant, nous ne le savons pas tous. Pour toute épreuve cycliste, un coureur qui abandonne est tenu d’attendre l’arrivée au cas ou il serait convoqué au contrôle. Christophe Bassons ne pouvait pas l’ignorer.
      Fred a été contrôlé cette année à une course ou il avait abandonné sur chute dans les premiers km. S’il était reparti avant, il aurait été dans le même cas que Bassons, car il avait le temps de faire 200 km de trajet pendant le temps de la course.
      Quant au choix des contrôlés, c’est en général décidé en amont. Pour Fred, on pense que sa victoire chez les professionnels peu de temps avant avait fait quelques jaloux.

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *